Rosie, Michèle,

Sans vous ces chansons n’auraient jamais vu le jour, mes deux carcajous d’amour.

Pour toujours je n’existe plus de la même façon.

(Cliquez sur l'album pour écouter)

LANCEMENT EN PLEIN AIR DE L'ALBUM YAYAYAYA

Dimanche 8 septembre 2019 au Parc de la Petite-Italie

MUSIQUE

Les albums de l'indice sont disponibles dans tous les bons magasins virtuels

BIO

L’INDICE se forme en 2007 à Montréal autour du chanteur-réalisateur Vincent Blain. Celui-ci enregistre un premier démo de trois chansons au Studio Piccolo à l’automne. La chanson Petite épopée deviendra son premier numéro un, à la radio communautaire CIBL 101.5FM.

LES FRANCOUVERTES (édition 2008) sélectionne l’INDICE pour participer au concours. Le quartet se rendra en demi-finales aux cotés de La Patère Rose, le Citoyen, Bonjour Brumaire, Mille Monarques et Polipe.

LE JOUR APRÈS NOËL, premier disque de L’INDICE, est lancé le 1er décembre 2008. Le disque est enregistré en majeure partie dans le sous-sol de la maison de Blain, donnant à l’album une facture plus Lo-Fi que le démo. Cette sortie quasi-confidentielle jouit d’un succès d’estime chez les médias alternatifs. Étant donnée la complexité à transposer les arrangements de l’album sur scène, le groupe se concentre rapidement sur la création de nouvelles pièces pour les intégrer aux spectacles.

LES FRANCOFOLIES de Montréal offrent une vitrine de choix au groupe en 2009, en le faisant jouer dans la Zone Molson Dry devant plus de 10 000 personnes.

LE BONHEUR, deuxième album de l’INDICE, sera d’abord lancé en quatre volets sur le Web, créant ainsi une attente pour la sortie physique du CD le 9 décembre 2010. La collaboration de Navet Confit à la réalisation de l’album confirmera le son plus organique du groupe laissant de coté les séquences électroniques au profit des prises de son live des musiciens. Les chansons obtiendront un réel succès dans les stations radiophoniques alternatives, et les médias montréalais classent Le bonheur parmi les meilleurs albums de 2010. 

UNE MEILLEURE PERSONNE, le tout dernier album de L’INDICE n’est disponible qu’en forme de livret conçu par l’artiste Gabrielle Laila Tittley. Vincent Blain enregistre tous les instruments de cet album qui au final donnent des chansons très intimes aux arrrangements modernes. L’indice prépare une tournée pour le printemps-été 2013 et sera cette fois-ci en trio sur scène… Mathieu Vézio à la Batterie et Domi à la guitare et synthétiseur.

Sur les ep CYCLES UN (2016) et CYCLES DEUX (2018) Vincent Blain s’y montre encore sensible et viscéral à la fois, avec des textes sentis portés par sa voix un brin vulnérable. Les textures riches et les riffs en boucle de ces 5 premières chansons rappellent l’éclectisme des premiers Talking Heads,alors que la trompette omniprésente évoque les délires jazz-rock de Miles Davis, façon indie-pop. Les chansons de CYCLES ont été arrangées pour être joué en trio: batterie, guitare et trompette. On y retrouve plusieurs musiciens collaborateurs, dont 4 batteurs et l’indispensable Jérôme Dupuis-Cloutier à la trompette.

L’INDICE compose des chansons toujours en lien avec une certaine période de vie, mettant en valeur les émotions spontanées qui apparaissent au fil de la vie. Le EP YAYAYAYA ne fait pas exception : il parle de paternité et de l’amour ressenti pour sa fille. Les chansons ont été composées d’un seul trait, l’année dernière, avec comme but unique de garder et raviver le plaisir de jouer que ce soit avec des structures simples ou des paroles centrées autour du thème de Rosie, sa fille. Les valeurs familiales étant au cœur du projet les musiciens sur l’album sont des amis proches et les parents et grands-parents ont contribué aux chœurs. La production de l’album s’est faite au studio Madame Wood, afin que sa fille et sa conjointe viennent visiter de temps en temps pendant les sessions d’enregistrements pour garder l’essence de l’album au cœur du processus tout au long de la production. Christian-Adam Gilbert (prise de son et mixage), partenaire d’affaire de Vincent, signe sa première collaboration sur un album avec lui, au grand plaisir des deux artistes.

VIDEOS

Conception et design: Yannick Duguay / Design web